Ail des ours : de la forêt à l ’assiette
pesto-a-l-ail-des-ours.jpg
LSV_herbes.jpg
LSV_TSS_proteines.jpg
LSV_climat.jpg
LSV2021.jpg
LSV_repoussent.jpg
LSV_TSS_agar-agar.jpg
LSV_ours.jpg
LSV_pate.jpg
LSV_CV.jpg
LSV_TSS_levure.jpg

Promenons-nous dans les bois, pendant que certains recoins, parfois bien cachés, regorgent d’ail des ours... Récit d’une cueillette en famille, jusqu’à l’élaboration d’un délicieux pesto.

cueillette.jpg

De l’ail des ours à perte de vue !

Un samedi matin de mars 2021. Avec Maman, Julian et Loris (mes petits frères de neuf ans), nous partons dans la forêt, derrière chez nous. Nous empruntons d’étroits – et parfois escarpés – layons, armés de bonnes chaussures et de nos sacs à dos (vides). Dix minutes de marche plus tard, nous voici arrivés à destination: de l’ail des ours à perte de vue! Et quel délicat parfum!

zoom.jpg
Alexis.jpg
Loris.jpg
Julian.jpg

Alexis (aka Elix), Loris et Julian récoltent l’ail des ours.

 

Le soleil joue à cache-cache avec les nuages et la rosée est encore là. On se fraie un chemin sur les troncs d’arbres couchés, on s’accroupit et on ramasse! Quand nos doigts commencent à avoir trop froid, c’est qu’il est temps de rentrer à la maison.

1-2kg.jpg
rincer_essorer.jpg

On pèse, on lave, on essore...

 

Quel volume ! Notre récolte passe à la pesée : 1,2 kg. De quoi faire 2,4 kg de pesto, miam miam !

Après la pesée, c’est l’heure du bain, pour enlever les restes de terre. Nous prenons bien soin de retirer les éventuels intrus pour ne garder que les feuilles d’ail des ours. Un passage à l’essoreuse à salade, et c’est parti pour la confection de pesto (voir la recette) !

blender_mecanique.jpg

Quelques noix et noix de cajou, un peu d’huile d’olive et de sel... et c’est parti pour un premier mixage au blender mécanique.

bocaux.jpg

 

Et de douze... La recette complète, c’est par ici!

 

Avec son goût délicatement piquant, il servira tantôt de sauce pour vos pâtes ou vos salades, tantôt de tartinade pour vos apéritifs, sur des crackers ou sur des toasts. Succès garanti !

Le saviez-vous ?

L’ail des ours, aussi appelé « ail sauvage » ou « ail des bois », est une plante herbacée sauvage qui pousse dans les sous-bois et les forêts de chênes, de hêtres ou de frênes, dans des zones plutôt humides et ombragées. On le récolte généralement entre fin février et début avril, avant qu’il ne fleurisse.

Riche en vitamine C et en antioxydants, l’ail des ours a également des propriétés dépuratives, analgésiques, antiseptiques et vermifuges, et aide à faire baisser la tension artérielle.

Attention, ne cueillez de l’ail des ours que si vous êtes sûr.e.s qu’il s’agit bien de cette plante ! Le muguet et le colchique, qui lui ressemblent beaucoup, sont extrêmement toxiques, voire mortels. Plus d’infos ici.